Critiques Cinéma

NOS ETOILES CONTRAIRES (Critique)

3,5 STARS TRES BIEN

nos étoiles contraires affiche

Le tweet de sortie de projo:

tweet nos étoiles contraires

SYNOPSIS: Hazel Grace et Gus sont deux adolescents hors-normes, partageant un humour ravageur et le mépris des conventions. Leur relation est elle-même inhabituelle, étant donné qu’ils se sont rencontrés et sont tombés amoureux lors d’un groupe de soutien pour les malades du cancer.

L’exercice périlleux du teen movie maintes et maintes fois rebattu revient sans cesse dans les salles avec plus ou moins de bonheur. Du Monde de Charlie en passant par The Spectacular Now pour ne citer que les plus récents, ces récits, qui bénéficiaient d’une écriture assez chiadée ont su par leur universalité et leur intelligence toucher les spectateurs qui les ont découverts, même si leurs succès publics n’étaient pas forcément probants. Aujourd’hui c’est à une toute autre manière d’aborder ce genre de films que nous confronte Nos Étoiles Contraires. Car si les teen movies nous mettent bien souvent aux prises avec les affres de l’adolescence et le mal de vivre qui en résulte, voilà que ce dernier venu nous met sur la route de deux adolescents qui regardent la mort droit dans les yeux avec comme corollaire la maladie. Incurable. Et pourtant, ne partez pas en courant dans l’autre sens, car, Nos Étoiles Contraires, loin de nous apitoyer sur le sort de ces pauvres victimes, célèbre la vie et la force de l’amour de même que la façon dont on doit prendre son destin à bras le corps, même s’il ne vous accorde pas l’infini.

nos étoiles contraires 1

Adapté d’un best-seller signé John Green, The Fault in Our Stars, Nos Étoiles Contraires, ne le cachons pas, risque de mettre à mal vos glandes lacrymales pour le meilleur. Car voici un long métrage qui jongle avec la nitroglycérine formée par le mélange des larmes, de l’amour contrarié et de l’imminence du danger de la disparition de l’être aimé. Ce pourrait être vulgaire, ça pourrait sombrer dans le pathos le plus nauséeux et pourtant, le réalisateur Josh Boone, dont c’est le second long métrage, parvient à rester constamment à la lisière du mauvais goût et par miraculeusement ne jamais y tomber. Si le film n’est pas parfait, loin s’en faut, et s’il ne peut éviter certains scories qui l’empêchent d’être d’une subtilité de tous les instants, il recèle suffisamment de cœur et d’âme pour étreindre les plus vaillants et renverser les barrières qu’un tel sujet supposément anxiogène aurait pu dressées!

nos étoiles contraires 2

Sur le chemin pavé de bonnes intentions de Nos Étoiles Contraires, on ne se risquera pas à avancer que l’on va de surprise en surprise, mais le récit est parfaitement emballé pour nous éviter de nous poser trop de questions. Et c’est fait avec intelligence, à l’aide d’une mise en scène sobre et sans chichis qui laisse la part belle à des comédiens qui irradient de charme. Sans éviter ce qui aurait pu plomber l’ensemble, ne passant jamais à côté des coups de blues ou des coups tordus et impromptus de la vie, l’histoire nous vaut de beaux sanglots, qui ne sont jamais usurpés ou volés par des images impudiques. Sachant évoluer sur des cimes où pudeur, douceur et intérêt sincère pour l’autre sont des valeurs érigées en étendard, le film est clairement imprégné d’une sensibilité exacerbée qui touche et émeut, plus que bon nombre de bluettes ne tentent de le faire.

NOS ETOILES CONTRAIRES 3

Bien entendu, la réussite de l’ensemble doit pour majeure partie à l’interprétation extrêmement réussie de son duo central, Shailene Woodley et Ansel Elgort. La première, de film en film depuis The Descendants, prouve sa capacité et son talent à embrasser les rôles les plus variés avec une aisance et un naturel qui ne cessent de séduire. Ici, elle démontre sa force pour interpréter une jeune femme dont la vie ne tient à un fil et elle est magnifique, dévoilant toute une palette de jeu inédite. Son comparse qui interprétait son frère dans Divergente, est la vraie surprise du film. D’un charme à toute épreuve, capable de varier humour et émotion avec un même bonheur, Ansel Elgort tire la couverture à lui à de nombreuses reprises, même si c’est l’osmose entre les deux jeunes gens qui fait la force du récit et le sublime. Pouvant se targuer qui plus est de seconds rôles qu’on ne voit pas suffisamment de Laura Dern à Willem Dafoe, détenteur d’une BO qui ne fait qu’ajouter au charme dévorant de l’entreprise, Nos Étoiles Contraires fera s’envoyer au septième ciel, les plus endurcis et permettra aux plus sensibles de prendre un allé simple pour la voie lactée!

nos étoiles contraires affiche mini

Titre Original: THE FAULT IN OUR STARS

Réalisé par: JOSH BOONE

Casting: Shailene Woodley, Ansel Elgort, Nat Wolff,

Laura Dern, Willem Dafoe,Sam Trammell…

Genre: Romance, Drame

Sortie le: 20 août 2014

Distribué par: Twentieth Century Fox France

3,5 STARS TRES BIENTRÈS BIEN

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s