Critiques Cinéma

NOS PIRES VOISINS (Critique)

3,5 STARS TRES BIEN

NOS PIRES VOISINS AFFICHE

Le tweet de sortie de projo:

TWEET NOS PIRES VOISINS

SYNOPSIS: À première vue, les jeunes parents que sont Mac et Kelly Radner vivent le parfait rêve américain,avec leur adorable petite Stella et une maison fraîchement (et difficilement) acquise dans un charmant quartier résidentiel. Ce qui n’empêche pas les jeunes trentenaires de se considérer toujours aussi hype et cool. Pourtant, cette nouvelle étape, dans la vie de ces fêtards pas tout à fait repentis, va s’avérer délicate à gérer et les obliger à négocier leur entrée dans un âge adulte pleinement assumé. Quand ils découvrent que leurs nouveaux voisins ne sont autres que les membres fervents et débridés d’une confrérie étudiante, menés par le charismatique Teddy, ils essaient d’abord de s’assurer leur sympathie et leur respect, en tirant le meilleur de cette situation quelque peu inconfortable. Mais la fiesta et les frasques incessantes des étudiants poussent le couple à se montrer plus virulent pour protéger leur territoire et leur tranquillité, et ce qui n’était que des enfantillages dégénère rapidement en un conflit épique de générations.

De la bande à Judd Apatow, Seth Rogen devant la caméra et Nicholas Stoller derrière, sont sans doute ceux qui ont le plus réussi à la fois à s’émanciper de l’ombre tutélaire du réalisateur producteur, tout en restant dans son giron. Mais les deux hommes au savoir faire indéniable conservent cet œil si personnel et affuté qui leur permet de transcender leur propos par une acidité mêlée d’un humour rentre dedans d’une efficacité incroyable. Chacun de leur côté, l’un avec C’est la fin, l’autre avec Cinq ans de réflexion, sont parvenus avec leurs derniers films à signer des œuvres plus matures que celles auxquelles ils nous avaient habituées, avec une véritable vision et une sincérité qui donne à leur travail une valeur bien plus qu’anecdotique. Aujourd’hui, on les retrouve au générique de Nos Pires Voisins, une comédie inter-générationnelle à petit budget mais qui a cartonné aux États-Unis et qui débarque en France, auréolé d’un statut de future comédie culte.

NOS PIRES VOISINS 1

Chronique immature d’un couple qui refuse de passer le rubicon et qui conserve la soif d’une jeunesse pourtant enfuie à jamais, Nos Pires Voisins est la confrontation de deux mondes qui s’épient et se toisent. La jeunesse avec toute sa morgue et son sentiment d’invincibilité face au sens des responsabilités d’une famille en devenir. Avant de basculer dans le rire gras et parfois en-dessous de la ceinture mais toujours très efficace, Nos Pires Voisins pose le postulat d’une confrontation d’abord bon enfant et qui va finir par déraper vers une guerre sans merci qui va mettre à mal nos zygomatiques. Rappelant le principe jouissif d’un film comme La guerre des Rose, mais étendu à un conflit de génération en dehors de la cellule familiale, le film est un catalogue des pires coups tordus que l’on peut tendre à son ennemi pour le faire plier.

NOS PIRES VOISINS 2

S’inscrivant dans la mouvance de ces comédies fun et totalement décomplexées, capables de toutes les outrances, d’un esprit trash et graveleux, le scénario de Andrew J. Cohen et de Brendan O’Brien a l’intelligence de fédérer à la fois le trentenaire qui veut retrouver l’esprit fougueux de sa jeunesse et de sa liberté, autant que le pré-pubère ou l’ado insouciant qui ne pense qu’à faire la fête et à séduire le plus de filles possible. Rappelant au passage que la peur de vieillir accompagne chacun de ses protagonistes, Stoller, les laisse s’écharper devant sa caméra et sous les dehors jubilatoires de cette guerre de tranchées, se cachent également quelques trous d’air difficilement masqués par quelques gags recyclés. Le film n’a rien de foncièrement original mais la force comique de ses interprètes permet de s’amuser suffisamment pour ne pas s’en offusquer. Traitant les deux camps à égalité, chacun rivalisant des coups bas les plus vils, Stoller pousse le bouton jusqu’à aller là où la décence s’arrête en général, mais c’est aussi ce qui génère le plus de rires.

NOS PIRES VOISINS 3

En s’entourant de comédiens malléables et imperméables au ridicule, le réalisateur ne s’est pas trompé. On savait Seth Rogen plus que doué pour ce genre de personnage et il le confirme encore avec une science du tempo et une appétence pour la transgression qui suscitent l’admiration. On imaginait moins Rose Byrne dans ce registre mais la comédienne s’en tire haut la main en osant se lâcher et dévoile un potentiel comique irrésistible. Idem pour Zac Efron, qui n’a pas peur de se moquer de son image de bellâtre et qui démontre une capacité à faire rire totalement improbable au départ mais une évidence à l’arrivée. Dave Franco et Chistopher Mintz-Plasse sont également à créditer de savoureuses prestations avec quelques gags bien sentis à leur actif. Si Nos Pires Voisins ne donne pas de coup de pied dans la fourmilière de la comédie américaine, son efficacité est sa force première et son déficit d’originalité est compensé par sa faculté à déverser un flot de rires en cascade. Ce n’est pas la moindre de ses qualités.

NOS PIRES VOISINS AFFICHE MINITitre Original: NEIGHBORS

Réalisé par: NICHOLAS STOLLER

Casting: Seth Rogen, Zac Efron, Rose Byrne,

Dave Franco, Chistopher Mintz-Plasse, Ike Barinholtz...

Genre: Comédie

Sortie le: 06 août 2014

Distribué par: Universal Pictures International France

3,5 STARS TRES BIENTRÈS BIEN

Publicités

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s