Critiques Cinéma

TRIPLE ALLIANCE (Critique)

3,5 STARS TRES BIEN

triple alliance affiche

 Le tweet de sortie de projo:

tweet triple alliance

SYNOPSIS: Carly découvre que son nouveau petit ami Marc est un imposteur, lorsqu’elle rencontre accidentellement sa femme, Kate. Carly va se prendre d’affection pour elle, et leur improbable amitié va se renforcer encore un peu plus lorsqu’elles réalisent que Marc les trompe toutes les deux avec une autre femme, Amber. Les trois femmes vont joindre leurs forces et mettre au point un impitoyable complot pour se venger.

Cassavetes: Un nom porteur et synonyme d’un cinéma inimitable et intense. Du moins lorsque l’on parle de la filmographie de John, qui, avec Gena Rowlands, sa femme et muse puis ses potes Ben Gazarra et Peter Falk, a créé une œuvre homogène et identifiable entre mille. C’est un peu moins le cas de son rejeton Nick, qui depuis ses débuts, s’est essayé avec plus ou moins de bonheur à toutes sortes de cinéma. Celui qui fut derrière des films aussi dissemblables que N’oublie jamais et Alpha dog revient aujourd’hui avec Triple Alliance, une comédie gentiment trash et balisée mais qui n’est pas économe avec les fous rires qu’elle distille. Portée par un trio qui allie féminité et humour qui tâche mais qui garde toujours sa cible en ligne de mire, à savoir divertir son public sans qu’il se prenne la tête, Triple Alliance est une bonne surprise, comme avait pu l’être l’année dernière Les Miller, une famille en herbe.

triple alliance 1

Niveau scénario de départ, rien de très original. On démarre sur les bases d’une romcom plutôt classique avant que très vite, tout ne dérape, et que le romantisme ne laisse définitivement sa place à la comédie, pour le plus souvent, le meilleur. Allergiques aux blagues bien grasses et salaces, à l’humour qui tâche et qui ne s’en cache pas (et s’assume meme totalement) passez votre chemin! Triple Alliance a quelques scènes bien déjantées dans sa besace et déploie un humour totalement décomplexé qui permet quelques très bons moments. Amis de la finesse et de la poésie ce n’est donc pas avec ce film que vous trouverez votre bonheur. La mise en scène de Nick Cassavetes n’est pas gonflée d’effets tarte à la crème, ni trop axée sur l’humour visuel, et sait se faire d’une discrétion absolue, voire se montre même par moments carrément impersonnelle. Mais Triple Alliance ne fait pas partie de ces comédies qui ont intégrées les différents tops au fil des années pour être parvenues à mixer l’absurde à la fois dans leur scénario aux différents niveaux de lecture qu’avec leurs images aux arrières plans truffés de gags. On n’est pas non plus dans l’absurde d’un Will Ferrell ou dans la finesse d’un Edgar Wright. Le film est beaucoup plus calibré et hollywoodien dans sa forme, et s’il se permet d’être un peu trash par moments, il est vite rattrapé par sa « normalité » et sa production moulée dans le système.

triple alliance 2

Mais si le film réussit à être drôle et à emporter l’adhésion c’est surtout grâce à la qualité de la distribution. Le trio de comédiennes parvient à susciter l’empathie et le rire grâce notamment à son évidente complicité. Si Kate Upton est nettement plus en retrait c’est parce qu’elle apparait plus tardivement que ses comparses et si elle doit beaucoup à ses formes généreuses, elle n’en demeure pas moins amusante grâce à son ingénuité et son peps. Cameron Diaz dont on connait l’immense potentiel comico-romantique fait le job avec une pêche et un sex-appeal toujours prononcé et c’est un plaisir de la voir ainsi dans un rôle où elle même semble prendre du plaisir. Leslie Mann livre elle un grand numéro d’actrice. Tantôt ménagère sage à la maison, tantôt femme bafouée bien décidée à faire vivre les affres de la vengeance à son mari, elle n’hésite pas, pour notre plus grand plaisir, à franchir les limites de l’absurde sans jamais paraître ridicule, alors que les situations qu’elle a à jouer sont toutes plus improbables les unes que les autres.

triple alliance 3

On pourrait s’arrêter à ce trio féminin qui fait la saveur de ce film mais ce serait faire injure aux hommes qui sont au cœur de l’intrigue: Et surtout Nikolaj Coster-Waldau, dans le rôle du mari volage et cible de la vengeance. Le Jaime Lannister de Game Of Thrones, dans un rôle totalement différent de celui pour lequel il est devenu ultra célèbre à travers le monde est non seulement très drôle même s’il subit les évènements, et il montre une facette de son talent qu’il n’avait pas encore exploité, même au cinéma. L’autre belle surprise c’est l’apparition dans un second rôle de Don Johnson, l’ex flic à Miami des années 80, qui fait un retour tonitruant depuis Django Unchained, et qui est absolument hilarant dans le rôle du père de Cameron Diaz. Triple alliance ne semblait pas sur le papier être follement excitant. Le résultat, s’il ne sort pas foncièrement des sentiers battus, est malgré tout un spectacle plutôt réussi qui mettra à mal vos zygomatiques.

triple alliance affiche mini

 Titre Original: THE OTHER WOMAN

Réalisé par: NICK CASSAVETES

Casting: Cameron Diaz, Leslie Mann, Kate Upton,

Nikolaj Coster-Waldau, Don Johnson, Taylor Kinney …

Genre: Comédie

Sortie le: 18 juin 2014

Distribué par : Twentieth Century Fox France

3,5 STARS TRES BIENTRÈS BIEN

Publicités

1 réponse »

  1. J’étais tenté et là en lisant ta critique, non seulement je découvre que le film est sympa mais en plus qu’il y a Jamie Lannister. Conclusion: j’irai entre les 8e et les 1/4 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s