Critiques Cinéma

HELI (Critique)

0,5 STARS NUL

heli affcbe

Le tweet de sortie de projo:

tweet heli

SYNOPSIS: Au Mexique, la famille d’Estela, une jeune fille de 12 ans est prise dans un engrenage de violence lorsque celle-ci tombe amoureuse d’un  jeune policier impliqué dans un détournement de drogue. :

C’était censé être le premier choc de ce Festival de Cannes, celui qui vous ferait vous dire que vous décarcasser pour tenter de voir l’ensemble de la sélection officielle était une noble cause et que vous faisiez bien de vous y astreindre. Las, Heli du réalisateur mexicain Amat Escalante, n’est qu’un pétard mouillé voyeuriste et insupportable, qui, sous couvert de dénoncer une situation terrifiante en rajoute dans la complaisance et les pseudos images impressionnantes. Il ne suffit pas de montrer l’horreur pour la dénoncer, un tant soit peu d’intention scénaristique est nécessaire pour tenir un propos en cohérence avec des images composées uniquement dans l’intention de choquer.

heli 1

Après Los bastardos, Escalante continue à creuser son sillon et à nous abreuver de plans non pas longs mais interminables qui non seulement n’apportent rien à son récit et qui au contraire l’étire jusqu’à en faire un long supplice. S’il est doué, et s’il tente bien de faire évoluer sa narration, il ne parvient jamais à apporter de l’originalité à son traitement qui reste désespérément convenu. Les séquences de torture conçues dans le but de choquer tombent soit complètement à plat, soit sont tellement mal interprétées que l’on a du mal à réprimer un fou rire malgré la crudité des images.

HELI 2

Comble de tout, les comédiens semblent réciter leur texte et de leurs interactions ne naît jamais une flammèche d’émotion. Autant dire que niveau empathie on frôle le zéro pointé, ce qui pour un film où l’ampleur émotionnelle aurait due nous emporter s’avère extrêmement fâcheux. Du coup la violence lorsqu’elle est censée exploser à l’écran sonne faux elle aussi. Même les coups portés ressemblent à des caresses. Tout est gratuit dans Heli, long et vain et même le discours sur son pays, Escalante n’arrive pas à le rendre intéressant alors qu’il avait un matériau de premier ordre pour rendre son film ample, ce qu’il n’est jamais.

HELI 3

Enorme déception donc que cet Heli, sans rythme, avec des personnages tous plus caricaturaux les uns que les autres, où le grotesque le dispute à l’ennui, nous plongeant dans un abîme de perplexité. Seul le personnage de la jeune sœur de Heli émerge de cette bouillie par le biais d’un traitement plus fin mais ça ne sauve pas le film. Si c’est ça un cinéma inventif, réaliste, violent, qui raconte une part d’histoire dans l’histoire, si c’est ça un cinéma qui vous transporte et qui vous prend, alors Heli en est la plus mauvaise publicité!

heli affiche mini

Titre original: HELI

Réalisé par: Amat Escalante

Casting: Andrea Vergara, Armando Espitia, Juan Eduardo Palacios,

 Linda González

Genre: Drame

Sortie le: 09/04/2014

Distribué par : Le Pacte

0,5 STARS NULNUL

Publicités

1 réponse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s