Critiques Cinéma

HITCHCOCK (Critique)

2 STARS PAS GENIAL

HITCHCOCK AFFICHE

Le tweet de sortie de projo

tweet hitchcock

SYNOPSIS: Alfred Hitchcock, réalisateur reconnu et admiré, surnommé « le maître du suspense », est arrivé au sommet de sa carrière. A la recherche d’un nouveau projet risqué et différent, il s’intéresse à l’histoire d’un tueur en série. Mais tous, producteurs, censure, amis, tentent de le décourager. Habituée aux obsessions de son mari et à son goût immodéré pour les actrices blondes, Alma, sa fidèle collaboratrice et épouse, accepte de le soutenir au risque de tout perdre. Ensemble, ils mettent tout en œuvre pour achever le film le plus célèbre et le plus controversé du réalisateur : PSYCHOSE.

Passé l’effet de surprise de voir un biopic consacré au génial Alfred Hitchcock, duquel on pouvait penser que la filmographie se suffisait à elle même pour dire quel grand homme il était, l’impatience allait grandissant au fur et à mesure des photos ou affiches dévoilées autour du projet de Sacha Gervasi,  où l’on pouvait apercevoir notamment la métamorphose physique impressionnante de Anthony Hopkins. Même si le scepticisme d’origine ne nous quittait pas, avouons le, nous pensions trouver grâce au casting, puis au sujet, matière à minima à un bon moment. Or, si le film se suit sans déplaisir, il n’est rien de plus qu’une comédie sentimentale présentant un intérêt limité et dont les enjeux dramatiques sont totalement absents ou vains. Parler du Maître du Suspense, et se priver d’un éclairage sur son travail plus en profondeur pour lui privilégier sa relation de couple avec sa femme, voici un point de vue, dont au final on se serait bien passé.

HITCHCOCK 1

Car Hitchcock ne nous apprend rien des obsessions du cinéaste, de son travail ni de la construction d’une œuvre à nulle autre pareille. En prenant le parti de ne pas faire un réel biopic (à savoir s’intéresser à sa figure centrale de sa naissance à sa mort) et en se focalisant sur le tournage de Psychose (d’après le livre de Stephen Rebello), Sacha Gervasi aurait pu sonder la noirceur de l’âme de Sir Alfred, mais il s’éloigne très vite du tournage pour aussitôt reporter son attention sur le couple que ce dernier formait avec Alma Reville, dont l’influence sur la carrière de Hitch fut prépondérante. Or, et c’est là que le bât blesse, on ne s’intéresse plus du coup à la personnalité si riche et forte du réalisateur, et c’est comme si Sacha Gervasi passait d’un coup totalement à côté de son sujet.

HITCHCOCK 2

Du coup, c’est une comédie sentimentale qui nous est contée, pas désagréable, mais si loin de ce que l’on venait chercher qu’on a bien du mal à se passionner pour des situations convenues et relativement peu passionnantes en regard du matériau d’origine à disposition du réalisateur. La personnalité de Alfred Hitchcock, jaloux, obsessionnel, porté sur l’alcool, mégalo génial n’est du coup que partiellement effleurée et on ne peut s’empêcher de regretter que le tout soit traité avec une telle légèreté qui contraste si fortement avec la noirceur insufflée par le cinéaste dans ses films. Même les dessous du Hollywood de cette époque qui constituaient une toile de fond passionnante ne sont absolument pas explorés.

HITCHCOCK 3

Restent les comédiens: On l’a dit, les photos montrant Anthony Hopkins en amont de la sortie du film, avaient attisées notre attente. Or, il ne livre ici qu’une performance qui manque d’humanité même si comme souvent il est excellent. Mais on sait que Hopkins peut être génial quand il ne cabotine pas outre mesure, ce qui n’est pas souvent le cas. Son talent brut est caché par les couches de maquillage sous lesquelles on le sent en difficulté pour s’exprimer totalement. Malgré tout la ressemblance avec Hitchcock est remarquable mais elle ne suffit pas à balayer toutes nos réserves. Pourtant son couple avec une formidable Helen Mirren est totalement crédible et leur entente est palpable. Les personnages secondaires ont beau être des choix judicieux (Scarlett JohanssonJames D’Arcy, Jessica Biel, Toni Colette…) ils sont sacrifiés sur l’autel du vrai sujet de ce film: Une romance entre le Maître du Suspense et la femme de sa vie. Bénéficiant d’une réalisation plus qu’académique, Hitchcock est un film anecdotique malheureusement. Mieux vaut lire les biographies ou entretiens du cinéaste pour tenter d’appréhender son génie.

HITCHCOCK AFFICHE MINITitre original: HITCHCOCK

Réalisé par: Sacha Gervasi

Casting: Anthony Hopkins, Helen Mirren, Toni Collette,

Scarlett Johansonn, Jessica Biel, James D’arcy….

Genre: Biopic,

Sortie le: 6 Février 2013

Distribué par : Twentieth Century Fox France

2 STARS PAS GENIAL

PAS GENIAL

Publicités

1 réponse »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s