Critique Blu-Ray

L’AFFAIRE SK1 (Critique Blu-Ray)

4,5 STARS TOP NIVEAU

SK1 BR3

SYNOPSIS: Paris, 1991. Franck Magne, un jeune inspecteur fait ses premiers pas à la Police Judiciaire, 36 quai des Orfèvres, Brigade Criminelle. Sa première enquête porte sur l’assassinat d’une jeune fille. Son travail l’amène à étudier des dossiers similaires qu’il est le seul à connecter ensemble. Il est vite confronté à la réalité du travail d’enquêteur : le manque de moyens, les longs horaires, la bureaucratie… Pendant 8 ans, obsédé par cette enquête, il traquera ce tueur en série auquel personne ne croit. Au fil d’une décennie, les victimes se multiplient. Les pistes se brouillent. Les meurtres sauvages se rapprochent. Franck Magne traque le monstre qui se dessine pour le stopper. Le policier de la Brigade Criminelle devient l’architecte de l’enquête la plus complexe et la plus vaste qu’ait jamais connu la police judiciaire française. Il va croiser la route de Frédérique Pons, une avocate passionnée, décidée à comprendre le destin de l’homme qui se cache derrière cet assassin sans pitié. Une plongée au cœur de 10 ans d’enquête, au milieu de policiers opiniâtres, de juges déterminés, de policiers scientifiques consciencieux, d’avocats ardents qui, tous, resteront marqués par cette affaire devenue retentissante : « l’affaire Guy Georges, le tueur de l’est parisien ».

C’est assez impressionnant de voir l’histoire récente prendre vie sur nos écrans avec réalisme et acuité. C’est parfois déroutant, parfois fascinant, mais c’est aussi très sain que nos cinéastes prennent à bras le corps des faits qui ne sont pas datés d’une période canonique. Avec L’affaire SK1, Frédéric Tellier plonge dans les affres d’un fait divers qui terrorisa la France entière et en sort un film glaçant, une véritable plongée en apnée dans les méandres de l’appareil policier et judiciaire qui s’inscrit d’emblée dans la tradition du grand polar à la française, pétri de qualités et dont le côté documentaire, renforce une authenticité jamais prise en défaut. Véritable morceau brut d’un cinéma vérité conférant cette impression de prise sur le vif, tel le L627 de Bertrand Tavernier (dont l’affiche trône dans le bureau des enquêteurs), L’Affaire SK1 est de ces grands films policiers qui sont un miroir tendu au monde et à ses travers, en alternant les époques et en faisant apparaitre de nombreuses archives sonores ou télévisées qui replacent dans le temps une affaire qui des années durant mis à mal la brigade criminelle. Évitant avec maestria toute caricature, respectant au plus près le travail de fourmi fourni par une police appliquée et humaine (et donc pas à l’abri de se tromper), la reconstitution des époques et l’évolution des procédures ainsi que la manière d’appréhender et de relier les crimes entre eux, Frédéric Tellier réussit une œuvre noire de premier plan. Détaillant  l’enquête, ses fausses pistes, ses espoirs et renoncements au fil des années d’une part, alternant avec les scènes de procès de Guy Georges d’autre part, L’Affaire SK1 dessine la mosaïque la plus terrifiante qui soit.

SK1 BR

Images chocs mais jamais gratuites, le film est tranchant comme un scalpel et implique le spectateur autant par la proximité des faits relatés que par l’immersion totale dans l’enquête de police. Bénéficiant d’un magnifique travail sur la photo tantôt clinquante, tantôt filtrée et sachant traiter avec un même équilibre la forme et le fond, le film peut également se targuer d’une distribution exceptionnelle qui rend justice à ce drame à la puissance émotionnelle qui reste palpable encore aujourd’hui. De Raphaël Personnaz excellent en flic débutant qui grimpe les échelons en prenant l’enquête à bras le corps à Thierry Neuvic en chef de brigade implacable en passant par le génial Olivier Gourmet, co-équipier de valeur ou le toujours parfait Michel Vuillermoz, les acteurs rendent justice aux protagonistes de ce drame d’une ampleur sans commune mesure. Mais n’oublions pas Nathalie Baye en avocate inflexible, digne et forte et Adama Niane qui, dans le rôle tellement délicat et lourd à porter de Guy Georges parvient, dans une composition pleine de justesse, à ne jamais en faire trop ou pas assez. Frissons garantis avec L’affaire SK1 qui s’impose d’emblée comme un film majuscule, respectueux et indispensable témoignage d’une affaire hors normes.

DÉTAIL DES SUPPLÉMENTS:

Coffret Collector Edition limitée

Making-of

Scènes coupées commentées par Frédéric Tellier

Commentaires audio du film par le réalisateur et les acteurs

De la réalité à la fiction:

Interviews de l’équipe du film

Interviews des enquêteurs de la Brigade Criminelle, de Maître Frédérique Pons et Patricia Tourancheau (auteur du livre Guy Georges La traque)

Interview de Lorraine Escarfail-Cojot (Association l’APACS) et Maître Isabelle Steyer

Interview de Stéphane Bourgoin (spécialiste en criminologie)

Un livre de 60 pages sur les dessous de l’Affaire SK1 écrit par Patricia Tourancheau, auteur du livre Guy Georges La Traque, inclus des documents d’enquêtes exclusifs.

sk1 br 2

Titre Original: L’AFFAIRE SK1

Réalisé par: Frédéric Tellier

Casting: Raphaël Personaz, Olivier Gourmet, Nathalie Baye,

MicheVuillermoz, Adama Niane, Thierry Neuvic…

Genre: Drame, Policier

Disponible en DVD, Blu-Ray et Coffret Collector Edition limitée depuis le 20 mai 2015 chez M6 Vidéo
4,5 STARS TOP NIVEAUTOP NIVEAU

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s